CDAD de la Somme - 03 22 45 03 51

Logos CDAD et Ministère de la Justice

Tout savoir sur vos droits

Les permanences et les consultations sont gratuites
Les permanences

Amiens - Abbeville - Corbie - Doullens - Ham - Longueau - Montdidier - Péronne - Roye

Les points d'accès

Amiens - Abbeville - Péronne

Les consultations

Avocats - Huissiers - Notaires

Colloque du 14 juin 2018 Justice et famille : faire face aux violences

Le CDAD en partenariat avec le CIDFF80 a organisé une demi-journée d’information sur le thème  « Justice et famille : faire face aux violences » le 14 juin 2018 à l’espace Dewailly à Amiens.

196 personnes ont été sensibilisées à l’occasion de cette manifestation. Les personnes ont pu repartir avec des connaissances solides et actualisées

La violence conjugale est la violence exercée par un des conjoints sur l'autre, au sein d'un couple. Elle s’exprime par des agressions verbales, psychologiques, physiques, sexuelles, des menaces ou des contraintes.

Il peut s'agir d'un phénomène circonstanciel (violence situationnelle), mais aussi parfois d'un processus évolutif (terrorisme conjugal).

La violence conjugale est une forme de violence domestique ou violence qui touche également les autres personnes du foyer, en particulier les enfants du couple. Ayant souvent lieu dans l'espace privé, elle n'est pas toujours repérée. De ce fait, certains chercheurs estiment que le «huis clos conjugal» est un «haut-lieu de violences».

Fortement médiatisée depuis quelques années, la lutte contre les violences au sein du couple s’est intensifiée depuis les années 2000, à la suite du réaménagement des textes qui régissent la réponse judiciaire aux actes de violences commis par un conjoint, concubin, pacsé ou ex.

Depuis la loi du 9 juillet 2010, cette réponse n’est plus seulement pénale, mais aussi civile, avec l’ordonnance de protection.

Parallèlement, le statut de la victime et le rôle des associations d’aide aux victimes ont été, encore très récemment, renforcés.

Dans ce nouveau cadre, les dispositifs mis en œuvre par le secteur associatif concernent tant les victimes que les auteurs. Parallèlement, les méthodes des juridictions se transforment avec pour objectifs d’intensifier la réponse pénale, d’assurer l’exécution des mesures, de prévenir la réitération des faits et d’aider la victime à constituer les preuves des actes dénoncés.

Toutefois, ces pratiques et dispositifs demeurent encore méconnus.

A travers trois cas concrets, madame Cassius juge aux affaires familiales, Madame Berrichi vice-présidente chargée des fonctions de juge des enfants, Madame Dupont et Auguste magistrates du parquet, Maître Medrano avocate au barreau d'Amiens ont exposé les différents modes d'intervention que ce soit au civil ou au pénal.

Stéphane BROSSARD

Président du TGI d’Amiens                                       Président du CDAD de la Somme

 

colloque 19
colloque 8
colloque 7